Savoir déchiffrer votre ordonnance lunette et /ou prescription – Blois

Depuis octobre 2016, les règles concernant la validité de l’ordonnance ont évolué. Pour les lunettes comme pour les lentilles, la durée de validité est de 1 an pour les moins de 16 ans, 5 ans pour les 16-42 ans et 3 ans pour les personnes de plus de 42 ans. Votre opticien se base sur celles-ci pour adapter vos verres correcteurs à votre monture. En cas de détection d’une évolution de la vue, les verres peuvent être adaptés mais votre ophtalmologue doit en être informé.

ordonnance
lire prescription

Comment déchiffrer mon ordonnance ?

Sur les ordonnances, les règles sont communes afin de la déchiffrer, voilà quelques explications.

Vous pourrez trouver pour chaque œil ce type d’abréviation :
OD = Oeil droit
OG = Oeil gauche

Puis on ajoute une à trois valeurs par oeil : la sphère, le cylindre et l’axe.

Sphère = chiffre positif ou négatif, jamais entre parenthèses. La mention Plan veut dire 0.
Cylindre = chiffre positif ou négatif, toujours entre parenthèses.
Axe = chiffre toujours accompagné du signe degré “ ° ”.
Plan = la valeur de la sphère est de 0.

Si la mention Addition ou Add, est ajoutée, c’est que vous avez besoin de verres progressifs.

essayage de lunette

Pouvez-vous faire des lunettes sans ordonnance ?

Les ordonnance pour les lunettes sont valables :

  • 1 an pour les moins de 16 ans
  • 5 ans pour les 16-42 ans
  • 3 ans pour les plus de 42 ans

La seule exception pour délivrer des lunettes sans ordonnance : une urgence constatée, aucune autre solution médicale envisageable. Le bris de verre ou la perte de vos lunettes peuvent rentrer dans ce type de situation.

En cas de changement de la correction par votre opticien, il doit tenir informé votre ophtalmologue impérativement.

comptoirs lunettes

Pouvez-vous me faire une nouvelle ordonnance ?

Non, seul votre médecin ophtalmologue est habilité à délivrer une ordonnance. Les bilans visuels ne remplacent pas une consultation mais peuvent déceler d’autres problèmes de vue ou une correction à modifier. Dans tous les cas, votre opticien doit en informer votre ophtalmogue.